Bourse d’études dans les métiers à la mémoire d’Ethan Birman

Ethan Birman, fils, frère, petit-fils, neveu, cousin et ami bien-aimé, est décédé de manière inattendue le samedi 8 avril 2023, à l’âge de 21 ans, à la suite d’un tragique accident de la route.

Dès son plus jeune âge, Ethan savait qu’il voulait travailler dans l’industrie des métiers. Il a commencé sa formation de mécanicien automobile en 11e année dans le cadre d’un programme coopératif à temps plein, puis il est allé au Collège Boréal de Sudbury en 12e année pour obtenir son diplôme de mécanicien de machinerie lourde de niveau 1 dans le cadre du Programme d’apprentissage pour les jeunes de l’Ontario (PAJO). Il est entré sur le marché du travail à l’âge de 17 ans, où il a travaillé comme mécanicien de machinerie lourde pendant plusieurs années. C’est ainsi qu’il a découvert qu’il avait une passion encore plus grande pour l’exploitation et non seulement pour la réparation de machines lourdes. Il a passé les dernières années à se perfectionner pour devenir opérateur de niveau 2, tout en obtenant sa licence AZ. Il adorait être opérateur et était impatient de passer du chargeur à la pelle.

Après son décès, la famille d’Ethan a décidé de créer un fonds de bourses d’études en sa mémoire. L’intention de la famille est d’apporter un soutien financier aux jeunes qui poursuivent leur rêve de faire carrière dans les métiers, comme l’a fait Ethan. Ce faisant, Ethan sera commémoré au sein de sa communauté – une communauté dont Ethan était très fier de faire partie et qui a eu une grande importance pour lui dans la formation du jeune homme qu’il était.

Pour soutenir sa croissance continue, cliquez ICI pour faire un don supplémentaire au fonds de bourses d’études en métiers à la mémoire d’Ethan Birman. Étant donné que la Fondation YSB est un organisme de bienfaisance enregistré (# 84053 4853 RR0001), des reçus fiscaux seront fournis.

La Bourse d’études dans les métiers à la mémoire d’Ethan Birman a pour but d’aider les jeunes à atteindre leurs objectifs de développement personnel et/ou de carrière dans l’industrie des métiers. Deux lauréats par an recevront une bourse unique : l’un de 1 000 $ et l’autre de 500 $.
Nous vous encourageons à poser votre candidature!

Critères d’admissibilité : –
Résident d’Ottawa
– Objectifs éducatifs et professionnels liés au domaine des métiers
– Les candidats doivent être inscrits ou avoir l’intention de s’inscrire dans un établissement d’enseignement postsecondaire reconnu, et/ou à un cours de formation professionnelle/d’intérêt, et/ou à une activité connexe dans le secteur des métiers.

Procédure de sélection : Un comité de sélection constitué par la famille d’Ethan examinera toutes les candidatures et sélectionnera les bénéficiaires de la bourse.

Cliquez ici pour télécharger le formulaire de candidature.

Envoyez par la poste ou par courriel (uniquement en format .pdf) le formulaire de demande dûment rempli et signé à l’adresse suivante :
Fondation du BSJ
a/s Comité des bourses
2675, promenade Queensview
Ottawa (Ontario)  K2B 8K
foundation@ysb.ca
Date limite : Les demandes doivent être envoyées au plus tard le 31 mai 2024.

Start typing and press Enter to search

Share This

Milo's Story

Every year when I was little, I’d think “this will be the year that everything will be okay”. And every year, I’d be crushed. By the time I was 18 I couldn’t take my dad’s drinking or my mom’s crying anymore, so I packed a knapsack with the warmest clothes I had and I left. It was freezing cold, and I was alone…but I was free.

The next few months were rough and at times very scary. I spent nights in parks, doorways and even under bridges all with just an old sleeping bag a friend had given me. One night it was so cold that I walked until the sun came up, afraid that I would freeze to death if I slept.

It took me awhile to get over the embarrassment to start asking people for money. But, it was swallow my pride or stay cold and hungry. After two weeks of doing this I learned about YSB. I didn’t know it then but, in that moment, my life changed for the better. I got connected to YSB’s Young Men’s Emergency Shelter and my first night in the shelter I slept 11 hours. I felt so safe and secure. I remember that moment clearly and I felt so hopeful I now have my own apartment in one of YSB’s long-term housing buildings, am attending college to become a graphic designer, and am working part-time to support myself.

“For the first time I can remember, I’m really excited about my future. Growing up I just thought about getting by one day at a time.” I hope my story conveys just how life changing it was for me to be able to access YSB’s shelter during a really difficult time in my life. The team at YSB supported me every step of the way, and I’m grateful they were by my side. I hope you’ll consider taking the opportunity to transform the life of another young person like me today.

Milo*

*While Milo’s story is real his name has been changed to protect his privacy