Occasions de stage étudiant : services communautaires et de logement

OCCASION DE STAGE ÉTUDIANT : SERVICES COMMUNAUTAIRES ET DE LOGEMENT

 Si des jeunes ou leurs familles ont du mal à combler certains de leurs besoins fondamentaux, le BSJ est là pour les aider à se sentir en sécurité et pris en charge. Les services communautaires et de logement du BSJ sont conçus pour fournir de la nourriture, un abri, de la sécurité, des soins de santé, et même un sentiment d’appartenance, à ceux qui n’ont pas autrement accès à ces services.

Services du centre-ville et halte-accueil
147, rue Besserer

 Aperçu du programme
Les services du centre-ville et halte-accueil sont un programme du BSJ à l’intention des jeunes de la rue. Situé au centre-ville d’Ottawa, le centre offre un endroit sécuritaire aux jeunes de 16 à 20 ans qui vivent dans un logement instable, dans la pauvreté ou dans la rue. Ici, les jeunes rencontrent des pairs qui font face à des défis semblables, dans un environnement d’acceptation et de respect. En travaillant avec des conseillers, les jeunes cernent leurs besoins, établissent des buts et sont jumelés aux soutiens et aux services dont ils ont besoin pour atteindre ces buts. Pour certains, cela signifie de subvenir aux besoins de base – l’accès gratuit à des téléphones et à Internet, à des douches, à une banque alimentaire, à des vêtements, à des installations de buanderie et à un bon repas. Pour d’autres, la halte-accueil est un accès essentiel à un logement, à des services d’intervention en cas de crise, à un traitement de la toxicomanie, à des soins de santé et à un soutien lors du parcours vers l’autonomie. La halte-accueil est ouverte du lundi au vendredi de midi à 18 h et les samedis et dimanche de 13 h à 18 h.

Les étudiants auront l’occasion de travailler aux côtés du personnel pour aider les clients, quels que soient leurs besoins. Cela peut inclure des références à des partenaires communautaires, du counseling de crise à court terme, une aide au logement, etc. Les étudiants auront également la possibilité de découvrir diverses ressources communautaires, d’accueillir les clients et d’aider des groupes.

Programmes recommandés :

  • Travail social
  • Soins aux enfants et aux jeunes
  • Services communautaires et de justice
  • Baccalauréat en travail social
  • Baccalauréat en psychologie
  • Baccalauréat en criminologue
  • Techniques de travail social
  • Techniques d’éducation spécialisée
  • Techniques de réadaptation et de justice pénale

Abri pour jeunes femmes Evelyn Horne
Centre-ville

Aperçu du programme
Ce programme offre aux jeunes femmes âgées de 12 à 20 ans l’accès immédiat à un logement sécuritaire. Ouvert 24 heures sur 24, 365 jours par année, l’Abri pour jeunes femmes Evelyn Horne est toujours prêt à accueillir des jeunes femmes qui n’ont pas d’autre issue. L’abri est doté de 30 lits et offre un abri d’urgence ainsi qu’un logement de transition pour une période maximale d’un an. Un environnement culturellement sensible et qui se voit accueillant aux femmes lesbiennes/bisexuelles/transgenres, l’abri offre un endroit sécuritaire pour toutes les jeunes femmes. Cependant, l’Abri est beaucoup plus qu’un endroit où vivre. Chaque jeune femme discute de sa situation unique avec le personnel de l’abri, qui travaille avec elle dans le but de cerner ses besoins et de la jumeler aux services dont elle peut avoir besoin pour atteindre l’autonomie. Les jeunes femmes qui ne jouissent pas d’un soutien familial sont jumelées à des travailleuses auprès des jeunes qui les aident à élaborer un « plan communautaire » et à acquérir les aptitudes dont elles ont besoin pour vivre de façon autonome. Bien que la participation à des programmes conçus pour aider les jeunes femmes à établir des buts et à travailler à les atteindre soit encouragée, elle n’est pas nécessaire. Toutes les jeunes ont le choix de simplement subvenir à leurs besoins fondamentaux ou de poursuivre des occasions de trouver un logement à long terme et d’améliorer leur vie. Les abris aident également les jeunes à demeurer en santé au moyen de renseignements sur la santé sexuelle et la toxicomanie, dans un environnement sécuritaire et qui ne porte pas de jugement. Dans le cas des jeunes femmes de 16 à 21 ans, le logement de transition est offert pour des séjours d’une durée maximale d’un an. Ces unités donnent aux jeunes l’occasion de vivre de façon semi-autonome alors qu’ils travaillent à atteindre leurs buts.

Les étudiants auront l’occasion de travailler aux côtés du personnel et d’interagir avec les clients quotidiennement. Les étudiants apporteront un soutien lors de l’admission, de la planification des objectifs, de la programmation et du développement des aptitudes à la vie quotidienne.

Programmes recommandés :

  • Travail social
  • Soins aux enfants et aux jeunes
  • Services communautaires et de justice
  • Baccalauréat en travail social
  • Baccalauréat en psychologie
  • Baccalauréat en criminologie
  • Techniques de travail social
  • Techniques d’éducation spécialisée
  • Techniques de réadaptation et de justice pénale

Abri pour jeunes hommes
Centre-ville

 Aperçu du programme
Ce programme offre aux jeunes hommes âgés de 12 à 20 ans l’accès immédiat à un logement sécuritaire. Ouvert 24 heures sur 24, 365 jours par année, l’Abri pour jeunes hommes est un établissement de 30 lits toujours prêt à accueillir des jeunes qui n’ont pas d’autre issue. On y offre également un logement de transition pour une période pouvant atteindre un an ainsi que l’occasion aux jeunes d’être semi-autonome tout en travaillant pour atteindre leurs objectifs. Un environnement culturellement sensible et qui se voit accueillant aux hommes gais/bisexuels/transgenres, l’abri offre un endroit sécuritaire pour tous les jeunes hommes. Cependant, l’Abri est beaucoup plus qu’un endroit où vivre. Chaque participant discute de sa situation unique avec le personnel à l’Abri, qui travaille avec celui-ci dans le but de cerner ses besoins et de le jumeler aux services dont il peut avoir besoin pour atteindre l’autonomie. Les jeunes hommes qui ne jouissent pas d’un soutien familial sont jumelés à des travailleurs auprès des jeunes qui les aident à élaborer un « plan communautaire » et à acquérir les aptitudes dont ils ont besoin pour vivre de façon autonome. Bien que la participation à des programmes conçus pour aider les jeunes hommes à établir des buts et à travailler à les atteindre soit encouragée, elle n’est pas nécessaire. Tous les jeunes ont le choix de simplement subvenir à leurs besoins fondamentaux ou de poursuivre des occasions de trouver un logement à long terme et d’améliorer leur vie. Les abris aident également les jeunes à demeurer en santé au moyen de renseignements sur la santé sexuelle et la toxicomanie, dans un environnement sécuritaire et qui ne porte pas de jugement.

Les étudiants auront l’occasion de travailler aux côtés du personnel et d’interagir avec les clients quotidiennement. Les étudiants apporteront un soutien lors de l’admission, de la planification des objectifs, de la programmation et du développement des aptitudes à la vie quotidienne.

Programmes recommandés :

  • Travail social
  • Soins aux enfants et aux jeunes
  • Services communautaires et de justice
  • Baccalauréat en travail social
  • Baccalauréat en psychologie
  • Baccalauréat en criminologie
  • Techniques de travail social
  • Techniques d’éducation spécialisée
  • Techniques de réadaptation et de justice pénale

Gestion de cas en matière de logement
Divers endroits

 Aperçu du programme
Dans le cadre de ce programme, une équipe de gestionnaires de cas en matière de logement (EGCL) appuient des jeunes dont le logement est précaire et qui cherchent un endroit stable à long terme. Reprenant les principes du modèle de Logement d’abord, l’EGCL travaille non seulement avec les jeunes pour les aider à trouver un logement, mais les aide également à le garder. À l’aide d’un outil d’évaluation appelé SPDAT (Service Prioritization Decision Assistance Tool), l’EGCL évalue les besoins exprimés par les jeunes qui accèdent au programme, les écoutent et les aident à élaborer leurs objectifs, puis les aident à les atteindre. Cela implique de défendre les intérêts des jeunes auprès des propriétaires en ce qui concerne le logement, de développer des relations avec des partenaires communautaires, de faire du counseling de crise, de référer à d’autres services pour traiter les problèmes de santé mentale, d’emploi, d’éducation et de loisirs, de dispenser une formation aux aptitudes à la vie quotidienne et de les appuyer face aux obstacles qu’ils affrontent.

Les étudiants auront l’occasion de travailler aux côtés d’un gestionnaire de cas en matière de logement et travailleront directement avec les clients pour les aider à trouver et à garder un logement. Notez que l’EGCL rencontre les clients là où ils se trouvent, ce qui les oblige à se déplacer dans la ville. L’étudiant voyagerait donc avec son superviseur.

Programmes recommandés :

  • Baccalauréat en travail social
  • Travail social
  • Techniques de travail social

 

Programme pour la communauté ethnoculturelle
147, rue Besserer

 Aperçu du programme
Le Programme pour la communauté ethnoculturelle tend la main aux jeunes immigrants et ethnoculturels, ainsi qu’à leur famille, dans le but de cerner les besoins des communautés immigrantes à Ottawa. Nous aidons à éliminer les obstacles qui peuvent empêcher les jeunes immigrants et ethnoculturels à obtenir les services et les ressources dont ils ont besoin. Nous travaillons également auprès des membres de la communauté et d’autres organismes dans le but de créer de nouveaux programmes là où un besoin a été cerné.

Au moyen de séances d’éducation et de services d’approche, nous aidons à développer les connaissances et la sensibilisation interculturelles. Les services d’approche sont souvent offerts par des jeunes, pour des jeunes. Les membres du Comité consultatif pour les jeunes ethnoculturels (CCJE) offrent des ateliers et des séances de renseignements au sujet des questions particulières auxquelles font face les jeunes venant de communautés immigrantes particulières. Ils font également des recommandations auprès des décisionnaires sur les façons d’aborder ces questions. Les jeunes et les familles peuvent également communiquer avec le programme pour obtenir de l’aide en cas de crise, du soutien ou un envoi en consultation vers des services.

Les étudiants auront l’occasion de travailler aux côtés d’un travailleur ethnoculturel au développement d’activités d’engagement et de sensibilisation des jeunes, en collaboration avec le CCJE et en appuyant des initiatives qui répondent spécifiquement aux besoins des jeunes ethnoculturels.

Programmes recommandés :

  • Travail social
  • Soins aux enfants et aux jeunes
  • Services communautaires et de justice
  • Baccalauréat en travail social
  • Baccalauréat en psychologie
  • Techniques de travail social
  • Techniques d’éducation spécialisée
  • Techniques de réadaptation et de justice pénale

 

Exigences spéciales pour tous les stages au sein des services communautaires et de logement :

Les stages étudiants peuvent avoir lieu durant la session d’automne ou d’hiver, ou les deux, selon les exigences du programme d’étude. Les stages n’ont généralement pas lieu durant la session d’été.

Veuillez noter que nos stages étudiants ne sont pas rémunérés et qu’un grand nombre de nos occasions nécessiteront la capacité de travailler selon un horaire de rotation. Les quarts de travail peuvent avoir lieu le soir et la fin de semaine et peuvent varier d’une semaine à l’autre. En raison de la nature 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 des abris, les étudiants peuvent être amenés à travailler par quarts de 12 heures dans ces programmes.

LANGUE : Le bilinguisme est préféré, mais non essentiel, pour les services du centre-ville et halte-accueil, l’abri pour jeunes femmes et l’abri pour jeunes hommes. Dans le programme de la communauté ethnoculturelle, il est préférable que l’étudiant parle l’anglais ainsi que le français ou une autre langue. Veuillez préciser vos compétences linguistiques dans votre demande.

Seules les candidates seront considérées pour un stage dans l’abri pour jeunes femmes.

 

Comment postuler :
Nous vous invitons à postuler directement pour le stage étudiant de votre choix à https://www.ysb.ca/fr/a-propos/carrieres/.

Pour toute question, communiquez avec :
Sarah Firlotte, administratrice des ressources humaines
2675, prom. Queensview
Ottawa, ON K2B 8K2
613-729-0577, poste 1230
sfirlotte@ysb.ca

Les lettres de présentation devraient comprendre ce qui suit :

  • Le nom de l’école, le nom du programme et le nom du directeur de stage;
  • Les 1er et 2e choix de stage :
    • Les étudiants qui ne spécifient pas deux domaines d’intérêt ou qui déclarent être intéressés par « toute occasion de stage » ne seront pas pris en compte lors du 1er
  • La période de stage;
  • Le total d’heures et le nombre de jours/semaines de stage;
  • Les compétences linguistiques;
  • Veuillez indiquer clairement vos compétences en anglais et en français (et dans d’autres langues, le cas échéant);
  • Pourquoi souhaitez-vous travailler avec le BSJ et pourquoi devrions-nous vous choisir?

 Date limite de dépôt de candidature pour le stage d’automne : Le 2e vendredi d’avril.

Date limite de dépôt de candidature pour le stage d’hiver : Le 2e vendredi d’octobre.

Pour plus d’informations ou pour savoir quelle unité pourrait vous intéresser, visitez les Services communautaires et de logement.

 Les exigences standards de présélection pour les stages étudiants comprennent :

  • Test de tuberculose
  • Vérification de dossier judiciaire pour les services auprès du secteur vulnérable
  • Deux références professionnelles
  • Immunisation à jour

Start typing and press Enter to search

Share This

Milo's Story

Every year when I was little, I’d think “this will be the year that everything will be okay”. And every year, I’d be crushed. By the time I was 18 I couldn’t take my dad’s drinking or my mom’s crying anymore, so I packed a knapsack with the warmest clothes I had and I left. It was freezing cold, and I was alone…but I was free.

The next few months were rough and at times very scary. I spent nights in parks, doorways and even under bridges all with just an old sleeping bag a friend had given me. One night it was so cold that I walked until the sun came up, afraid that I would freeze to death if I slept.

It took me awhile to get over the embarrassment to start asking people for money. But, it was swallow my pride or stay cold and hungry. After two weeks of doing this I learned about YSB. I didn’t know it then but, in that moment, my life changed for the better. I got connected to YSB’s Young Men’s Emergency Shelter and my first night in the shelter I slept 11 hours. I felt so safe and secure. I remember that moment clearly and I felt so hopeful I now have my own apartment in one of YSB’s long-term housing buildings, am attending college to become a graphic designer, and am working part-time to support myself.

“For the first time I can remember, I’m really excited about my future. Growing up I just thought about getting by one day at a time.” I hope my story conveys just how life changing it was for me to be able to access YSB’s shelter during a really difficult time in my life. The team at YSB supported me every step of the way, and I’m grateful they were by my side. I hope you’ll consider taking the opportunity to transform the life of another young person like me today.

Milo*

*While Milo’s story is real his name has been changed to protect his privacy