Dominique

J’avais 18 ans quand j’ai commencé à fréquenter la Halte-accueil. Mon amie m’a suggéré cet endroit puisqu’elle disait que c’était un bon refuge. Pendant 2 à 3 ans, je visitais la Halte-accueil et ensuite j’ai décidé de participer au Programme de l’engagement des jeunes. Depuis environ trois ans, je siège à des comités. Le Programme de l’engagement des jeunes m’a permis de découvrir mes aspirations. Cela a été très difficile.

Ma consommation de drogues a toujours été problématique, mais j’étais prudente, ayant une mère toxicomane, donc j’étais consciente de ce style de vie. Je savais que je devais arrêter de consommer afin de déterminer mes aspirations et de fixer mes priorités. J'ai attendu quelques mois avant d’entreprendre ce processus. Le Comité consultatif des jeunes (CCJ) m’a permis de découvrir ce que je voulais dans la vie. Il m’a aussi aidé à trouver un emploi à temps partiel. Le fait d’avoir un emploi à temps partiel et d’apporter une contribution à la communauté m’a beaucoup aidée dans mon cheminement. Il s’agit de faire des choses pour les jeunes et les pairs, comme du mentorat. On peut travailler avec eux à leur niveau.

Je trouve intéressant d’observer certains jeunes du CCJ qui ont des enfants et qui décident de ne pas revenir. Je ne comprends pas puisque j’ai moi-même un enfant et je viens plus d’une fois par semaine, même si c’est juste pour dire bonjour!

Qu’est-ce qu’était ma vie avant que je me joigne au BSJ? J’étais toujours seule et réservée, ce qui m’empêchait de me faire des amis à l’école secondaire. Ma mère m’a mise à la porte et j’ai dû louer une chambre parce que j’étais trop âgée pour faire demande d’un logement à long terme du BSJ. Lorsque je suis venue en centre-ville, j’ai fait des amis qui m’ont aidée à me définir en tant que personne et qui m’ont acceptée pour qui je suis. Si je pouvais retourner dans le passé, je n’y changerais rien!

Comment a été mon expérience au BSJ? Les membres du personnel était superbe! C'était plaisant puisqu’ils sont très gentils, détendus et ce sont des gens à qui il est facile de se confier. Je n’ai jamais eu de problèmes avec le personnel ni de difficulté à accéder au BSJ. Je crois que c’est superbe qu’ils ont une banque d’aliments. C’est dommage que cela n’existait pas auparavant. Ils ont même des articles pour bébés, ce qui est encore mieux!

J’aurai bientôt mon propre domicile grâce au logement coopératif. J’ai hâte d’avoir mon logement à moi. Je suis tellement fière et enthousiasmée!