14/01/2011

Le BSJ lance un programme innovateur de santé mentale à l’intention des jeunes

La Clinique de santé mentale sans rendez-vous pour les jeunes offrira une aide immédiate, réduira les périodes d’attente pour le counseling

Ottawa, le 14 janvier 2011— Aujourd’hui, le Bureau des services à la jeunesse d’Ottawa (BSJ) lance le plus récent ajout à ses services de santé mentale, un programme innovateur qui aidera les jeunes au moment où ils en ont le plus besoin. La nouvelle Clinique de santé mentale sans rendez-vous pour les jeunes du BSJ est le premier service en son genre à Ottawa. Le service est gratuit et bilingue. Au début, il sera offert aux jeunes et aux parents à raison d’une journée par semaine, bien que le BSJ tente d’obtenir les fonds nécessaires pour prolonger les heures de la clinique.

Les programmes cliniques de santé mentale du BSJ comprennent un service d’intervention en cas de crise jour ou nuit, offrant une aide immédiate aux jeunes et aux familles aux prises avec une situation de crise urgente. Cependant, notre organisme offre également un certain nombre de services de counseling à long terme. Présentement, les jeunes et les familles peuvent attendre pendant plus de trois mois avant qu’un conseiller ne leur soit assigné pour une aide continue en raison d’un trouble de l’humeur ou d’anxiété ou d’un autre problème de santé mentale.

Dans des cliniques semblables à Toronto et à Calgary, on a trouvé qu’une seule séance de counseling suffisait pour aborder les besoins de 40 % à 50 % des personnes figurant à la liste d’attente. L’impact après une séance est important; les jeunes et les familles ressentent moins d’inquiétudes, sont mieux renseignés au sujet des ressources et ont plus d’idées sur comment gérer le problème, et les parents se sentent plus confiants au sujet de leurs propres aptitudes à aider leurs enfants.

« Nous savons que le soutien de counseling est souvent la composante qui peut aider les familles à éviter une situation de crise », dit Alex Munter, dont c’est aujourd’hui la dernière journée à titre de directeur général. (Il deviendra directeur général du Réseau local d’intégration des services de santé de Champlain.) « Cette clinique sans rendez-vous permettra aux jeunes et aux familles de consulter un conseiller immédiatement, ce qui, en bout de ligne, réduira les périodes d’attente afin de permettre à celles et à ceux ayant besoin d’un counseling continu de le recevoir plus rapidement. »

Grâce à la nouvelle clinique, les jeunes âgés de 12 à 20 ans, ainsi que leurs parents, peuvent se présenter sans rendez-vous pour consulter un professionnel compétent et recevoir une orientation sur comment obtenir une aide à plus long terme, au besoin. Ce modèle a également été cerné comme moyen d’alléger le caractère complexe du système de santé mentale, d’aborder le problème des périodes d’attente et de réduire les obstacles liés à la santé mentale. Le counseling sera offert en anglais et en français.

Plans de prolongement

Moyennant le financement requis, Le BSJ compte prolonger les heures de la Clinique de santé mentale sans rendez-vous pour les jeunes. Présentement, la clinique est financée par la réallocation de fonds existants provenant du ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse de l’Ontario, un engagement triennal de 60 000 $ de la part de la Fondation Cowan et de donateurs privés.

Le plus récent élargissement des programmes cliniques de santé mentale du BSJ

Depuis plusieurs années, le BSJ a renforcé et élargi ses programmes cliniques de santé mentale. Parmi les plus grandes réussites, notons :

  • L’établissement du nouveau Centre de santé mentale pour les jeunes du BSJ;
  • Le partenariat avec CHEO et l’Hôpital Royal dans le but de renforcer l’intervention en cas de crise à l’intention des jeunes et des familles;
  • Le lancement d’une clinique de santé pour les jeunes de la rue à la Halte-accueil du BSJ, sur la rue Besserer, qui a été primée pour son innovation, étant la première en son genre en Ontario à combiner les soins de santé primaires, les services de toxicomanie et de santé mentale à l’intention des jeunes;
  • Un score de 98 % à une évaluation récente de nos services par Santé mentale pour enfants Ontario;
  • Le fait de rendre les services cliniques de santé mentale accessibles dans les abris d’urgence du BSJ et les programmes de justice pour les jeunes.

Statistiques en matière de santé mentale chez les jeunes

  • En Ontario, 1 jeune sur 5 souffre d’un trouble de santé mentale. De ce nombre, seulement 20 % accèdent aux services dont ils ont besoin (Santé mentale pour enfants Ontario).
  • Soixante-dix pour cent des adultes aux prises avec un trouble de santé mentale en a connu les débuts à l’enfance ou à l’adolescence (Commission de la santé mentale du Canada).
  • Le taux de suicide chez les jeunes au Canada est au quatrième rang parmi les pays de l’OCDE (OCDE).

Au sujet du Bureau des services à la jeunesse d’Ottawa

Le BSJ est un des plus organismes au service des jeunes les plus complets à Ottawa, desservant entre 2 500 et 3 000 jeunes par mois, dans les domaines de la santé mentale, du logement sécuritaire et stable, de l’emploi pour les jeunes et de la justice pour les jeunes.

Le programme des services de santé mentale du BSJ est doté en personnel par une équipe multidisciplinaire qui comprend des travailleurs sociaux et des travailleurs auprès des jeunes, avec le soutien de psychologues et de psychiatres. Le BSJ offre toute une gamme de services de santé mentale, y compris une Ligne téléphonique d’intervention en cas de crise 24/7 appuyée par une équipe mobile d’intervention en cas de crise, des programmes de counseling à court terme et intensif, une unité de santé mentale en établissement et des programmes scolaires.

 

-30-

 

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
Eva Schacherl, Directrice des communications
Bureau des services à la jeunesse d’Ottawa
eschacherl@ysb.on.ca
613 266-5104

Retour