En transition : l’histoire de Rebel

Rebel est une jeune femme de 20 ans qui prend part régulièrement à Spectrum depuis environ cinq mois. Lorsqu’elle a fait parvenir une application pour devenir leader jeunesse, l’équipe à la tête de Spectrum fut très impressionnée par sa passion pour le groupe. Dans sa lettre, elle a souligné le rôle majeur de Spectrum dans sa vie. Alisa McCain, sa travailleuse jeunesse, a réalisé un entretien avec elle. Nous remercions Rebel pour avoir choisi de partager son histoire dans le cadre de la Marche action SIDA d’Ottawa. L’événement annuel vient en aide à sept organismes locaux qui oeuvrent afin d’éradiquer le SIDA, dont le groupe Spectrum.

Cliquez pour joindre notre équipe ou pour faire un don: Marche pour la vie/Scotiabank Ottawa Walk for life

BSJ : Peux-tu nous parler des changements dans ta vie depuis le début de ta participation à Spectrum?

Rebel : Avant Spectrum, je me sentais seule et isolée car je ne connaissais pas beaucoup d’autres personnes queer ou trans de mon âge. Comme j’étais gênée et nerveuse, j’ai mis du temps à me convaincre d’y aller pour la première fois. L’atmosphère invitante et chaleureuse créée par les leaders jeunesse ainsi que le gage d’amitié des participants m’ont immédiatement procuré un sentiment d’appartenance.  Spectrum est rapidement devenu mon échappatoire hebdomadaire auquel j’avais toujours hâte. J’ai tissé bien des nouvelles amitiés depuis le début de ma participation.

Lors de ma première participation à Spectrum, les seules personnes au courant de mon identité étaient ma conseillère, mon frère ainsi que ma belle-soeur.  Maintenant que je suis ouverte à propos de mon identité, j’ai beaucoup plus de confiance en moi. Alors que mes notes n’étaient pas très bonnes comme je ne pouvais pas me concentrer, elles se sont beaucoup améliorées et je sens que je peux tout faire.

BSJ : En quoi Spectrum joue un rôle de premier plan dans ta vie?

Rebel : Spectrum m’a apporté une aide énorme dans bien des aspects de ma vie! J’ai appris comment m’exprimer et à transitionner confortablement vers une identité féminine. C’est un fardeau que je portais depuis toujours comme j’ai grandi dans un petit village où il n’y avait pas de groupe de soutien pour les jeunes personnes queer et trans. Ce fut vraiment incroyable de trouver un endroit accueillant et ouvert.

Quand j’ai amorcé une transition et commencé à utiliser le nom Rebel et le pronom elle, je ne m’attendais pas à ce que les gens comprennent. J’ai vraiment été surprise par l’ajustement immédiat des personnes impliquées avec Spectrum qui m’ont tout de suite accueillie en tant que Rebel! Je peux exprimer ma vraie identité beaucoup plus aisément grâce à Spectrum.

Quand j’ai dû choisir mes cours pour la session d’automne à l’université, j’ai choisi de ne pas avoir de cours les mardis à 18 h pour pouvoir continuer de participer à Spectrum. Le groupe joue un rôle tout aussi important que ma scolarité dans mon futur et mon développement. Je veux vraiment y être! Je suis très redevable à Spectrum.

BSJ :  Qu’a tu appris de particulier depuis le début de ton implication avec Spectrum?

Rebel : En plus d’avoir appris à  être confortable avec moi-même, j’ai aussi beaucoup appris sur la multitude d’identité qui composent nos communautés queer et trans. Les gens expriment leur sexualité de plusieurs façons différentes, et j’ai été en mesure de mieux comprendre les gens dans ma vie et de devenir une meilleure amie après avoir approfondi mes connaissances à ce sujet.

J’ai aussi appris beaucoup de choses sur le consentement que j’aurai eu peine à trouver sur le Web. Le consentement est un élément essentiel dans la création d’espaces plus sains et plus sûrs pour les jeunes personnes queer et trans. Ces discussions sur le consentement m’ont amené à réfléchir sur mes propres limites et à mieux comprendre quelle genre d’activité sexuelle je veux ou ne veux pas avoir. C’est essentiellement grâce à mon estime de soi et ma confidence améliorée que je sais mériter une relation que je souhaite avoir et que je suis apte à mieux établir mes limites. Avant, je pensais être à l’aise peu importe le contexte!

J’ai offert de présenter un atelier lors d’une soirée Spectrum, et l’un des leaders du groupe m’a appuyé et conseillé dans cette démarche. Le mentorat par les pairs m’a permis de développer des aptitudes de leadership et fut une expérience très positive.

En dernier lieu, j’ai appris comment aider à maintenir des espaces plus sûrs; par exemple, je sais que je dois être prudente en parlant de problématiques telles que « passer » en tant que femme car ce genre de langage peut rendre certaines personnes mal à l’aise.

BSJ :  Félicitations pour ta nouvelle place au sein de Spectrum à titre de leader! Qu’est-ce qui te motive et t’excite à propos d’être une leader jeunesse?

Rebel : Je ne me suis jamais identifiée comme leader avant, mais le moment est venu pour moi de relever ce défi. Je crois que mon expérience en tant que leader jeunesse de Spectrum est un tremplin vers mon futur ainsi qu’une opportunité fantastique. J’ai très hâte de commencer.

C’est l’occasion parfaite pour moi de redonner à une communauté qui m’a tant aidée. Je suis surtout heureuse à l’idée de pouvoir accueillir les nouveaux participants au sein du groupe, leur donner la chance de s’exprimer et de les aider à se sentir aussi confortable que moi lors de mes premières visites. Je suis aussi excitée d’avoir la chance de continuer à développer et d’offrir des ateliers visant à améliorer les connaissances du public : plus les gens sont au courant des réalités queer et trans, moins il y aura d’attitudes homophobes et transphobes dans nos communautés. Le savoir est vraiment un outil très puissant. Je suis aussi contente d’avoir la chance d’être un modèle pour la communauté trans et d’approfondir ma confidence par rapport à mon identité.

J’ai des rêves ambitieux et je crois que Spectrum et ses participants m’offrent le soutien idéal nécessaire afin de commencer à les concrétiser. Le groupe m’a tellement aidé à évoluer, et je ne cesserai jamais d’apprendre et de me développer. En tant que leader jeunesse au sein de Spectrum, je ferai de mon mieux pour aider le groupe à atteindre de nouveaux sommets. Je veux faire des actions positives et aider les autres, et je crois que mon nouveau rôle est une occasion rêvée pour cela! Le fait de porter conseil et de faire du mentorat est un acte héroïque en soi.

BSJ : Merci énormément d’avoir partagé ton histoire avec nous, Rebel. Y a t-il autre chose que tu aimerais nous dire?

Rebel : Ce sont des groupes comme Spectrum ainsi leurs participants qui nous permettent de voir le bon dans chaque individu et de constater qu’un futur merveilleux nous attend.

Cliquez pour joindre notre équipe ou pour faire un don: Marche pour la vie/Scotiabank Ottawa Walk for life

Retour